Petition contre l'exposition antisémite à Cologne

Publié le par reinerschleicher.over-blog.com

 kinderfresser klein

Pétition contre l'antisémitisme à Cologne

Le discours de Shimon Peres devant le Bundestag (parlement allemand) portant sur la commémoration de l’holocauste a été accueilli avec grande émotion par l’assemblée.
Cette rencontre entre les représentants du peuple allemand et le Président de l’État d’Israël a été très justement interprétée comme un puissant signal disant que l’Allemagne s’est appropriée la lutte contre l’antisémitisme.

Mais quels auraient été les sentiments de Shimon Peres lors de son voyage le ramenant en Israël s’il avait su qu’au même moment à quelques centaines de kilomètres de Berlin, dans la ville de Cologne, les Juifs étaient confrontés à une incitation permanente à l’antisémitisme, au cœur de la ville à la grande cathédrale, et ce pas seulement depuis peu mais déjà depuis 2004?

L’histoire des Juifs est parsemée par l’exclusion, la diffamation, les pogromes jusqu’au meurtre de masse perpétré industriellement: toute cette histoire se retrouve dans un symbole, le Mur des Lamentations. Afin de salir ce symbole, Walter Herrmann, dirigeant d’une action antisémite a appelé celle-ci «Klagemauer» (Mur des Lamentations).
Son action est une déformation permanente des vérités et retient toutes les informations qui ne vont pas dans sa conception du monde qu’il désigne sous l’étiquette d’antisioniste. Aucun mot sur le terrorisme palestinien, aux bombardements par roquettes des villes du sud d’Israël par le Hamas ou aux attentats suicides palestiniens en Israël, le pays qui est le seul État démocratique du Proche-Orient et qui est constamment présenté comme un criminel de guerre, alors que les Palestiniens sont présentés comme des victimes innocentes.

On pourra remarquer cependant que la désignation de l’action par le mot «Klagemauer» est certainement de très mauvais goût, et constitue une condamnation regrettable d’Israël: mais s’agit-il ici il d’incitation à la haine raciale? Ou s’agit-il d’une critique qu’un État de droit démocratique devrait accepter?

Israël est un État souverain et fait l’objet d’une menace d’un autre État, l’Iran, qui rêve de l’effacer de la carte à l’aide d’armes atomiques. Les puissances occidentales voient avec grande inquiétude la marche de l’Iran vers la situation de puissance nucléaire. L’opinion publique internationale constate avec effroi comment l’Iran écrase son opposition. Dans sa haine aveugle contre Israël, Walter Herrmann, l’agitateur de ladite action du Mur, nie tout cela; il confond victimes et meurtriers, et s’engrange en ami une dictature inhumaine.

Telle est sans aucun doute cette caricature qui montre un Juif en train de manger un enfant et de se délecter de son sang: il s’agit là d’antisémitisme de la pire espèce. Monsieur Roters, en votre qualité de Maire de la Ville, souhaitez-vous que la Communauté Juive de Cologne soit confrontée à une telle incitation antisémite venant en droite ligne des pages du «Stürmer» (le journal le plus antisémite pendant le IIIème Reich)?

Une telle campagne d’incitation antisémite nuit à la démocratie, à la cohabitation pacifique de personnes civilisées dans une société ouverte. Une telle campagne ne peut en aucun cas être toléré. Il est de votre devoir, Monsieur Roters, de ne pas détourner votre regard mais plutôt d’agir enfin et d’y mettre fin avec tous les moyens que l’État de droit met à votre disposition.

 

premieres signataires France

  • mpctasso Mouvement pour la Paix et Contre le Terrorisme

  • Jean-Pierre Lledo, cineaste algerien

Pour signer la pétition:
http://www.lobbyingforum.com/petition-detail.aspx?id=199


site de la petition: http://www.gegen-antisemitismus-in-koeln.eu/fr/

Publié dans Antisemitisme

Commenter cet article